#14 Michel Vanden Eeckhoudt

Sous le regard exigeant de Michel Vanden Eeckhoudt le monde apparaît tout d'abord comme une collection de plaisanteries, de gags, aussi bien dans l'univers du travail que dans la rue qui peut toujours vous étonner de la présence d'un enfant dont le visage se dédouble d'un masque quand un autre est sublimé par un éclat de soleil ou que le propriétaire d'un minuscule cabot qu'il traîne au bout de sa laisse semble poursuivi par l'immensité menaçante d'une ombre pointue. Mais le sourire qu'il déclenche immanquablement avec ses instantanés — il avait un sacré coup d'oeil, anticipant les situations pour les découper au scalpel sans fioriture ni effet — ne peut durer. L'accumulation des images nous plonge dans un monde qui ne fonctionne pas, bloqué, grippé. Mieux vaut en sourire, même si l'on n'en pense pas moins, au fond.

Michel Vanden Eeckhoudt, 1947-2015. Aujourd'hui, c'est vraiment amer.

Christian Caujolle - 30 Mars 2015

• Papier Ilford MGFB WT brillant 24x30cm
• Etui élaboré par Clara Gevaert
• Graphisme par Mary van Eupen
• Edition 15 ex. + 2 E.A. numérotés, signés
• Prix : 500 euros